Ce petit bruit que l'on aime tant....

Ce weekend end on annonçait du froid.

Ce weekend end a été froid.

Avec le vent du nord en plus c’était encore plus sensible. Donc dehors un petit 1° et dedans en arrivant 10° !

Miracle ? Ben non même pas. Chauffage électrique : deux céramiques laissés en marche toute la semaine sur deux alimentations différentes au cas où… Ce dimanche relâche.

Lundi nous avons décidé de travailler sur le chauffage stationnaire qui fonctionne au gaz oïl. Eberspachers ca s’appelle. C’est allemand, alors c’est bien !

En néerlandais c’est même surréaliste comme nom… Pas prononçable pour un français !

Toute l’après midi passé a isoler le tuyau d’évacuation des gaz brulés pendant que le techniciens faisait les derniers raccordements électriques. Les bras et les mains couverts de petites aiguilles de la laine de roche. Faire un passage jusqu’à l’extérieur. Raccorder les tuyaux de sortie d’air chaud. Vers 17h tout était raccordé et branché. Nous communiquons, moitié en anglais (qu’il ne comprend pas du tout) Moitié en Néerlandais que nous devinons plus que comprenons et que nous essayons de parler. La plus grande partie du dialogue se fait dans une langue des signes à la fois internationale et surtout digne des plus grands classiques du cinéma muet. Oui bon ! Ca fonctionne… Parfois il est vrai qu’il y a des silences pesants qui planent après une longue explication de l’un ou de l’autre ! Chacun retourne dans son coin en méditant les paroles entendues de l’autre….

Donc à 17h heure local nous décidons d’essayer ce ( censuré) de chauffage. Démarrage- tic, tic fait la pompe à gaz oïl. C’est déjà çà ! Démarrage de la turbine, là on voit Tintin décoller de la lune…. Un bruit impressionnant ! Bruleur en route- combustion- sortie d’air tiède- chaud dans la buse du carré ! Yessssssssssssssssssssss.

Et les gaz brulés ?

Ah oui c’est vrai les gaz, sortir dans le cockpit et là le bruit caractéristique de la chaudière qui fonctionne. Ce bruit tant de fois entendu à l’arrière des bateaux habités ici en hivers au port. Ce bruit envié aux autres. Ce n’est pas beau l’envie, je sais. Mais quand il fait froid….

Au bout de très peu de temps, sans cette confiance dans la technique et tous les techniciens du monde nous regardions les résultats de la combustion ! Dehors de la fumée à se faire envier de tous les navires marchants. Que dis-je ? De tous les tankers ! Bon bien sur pas les écolos !!

En voyant cela je demandais quand même au technicien si c’était normal ? A voir sa mine je compris que peut être un réglage devait améliorer la chose.

Je me demandais comment serait les quarts passés dans le cockpit pendant que quelqu’un serait au chaud dedans ? Masque à gaz en plus du gilet ? Donc arrêt de la centrale. Ya ya, problem ! ça tu l’as dis bouffi ! Zérieux Broblème… Donc comme on dit ici en Belgique : chipotage pendant bien une demi-heure. Et enfin d’un commun accord arrêt des hostilités vers 18h. M’enfin nous avons vu la bête fonctionner ! Une fois oui… Le progrès fait rage. Et oui. La confiance est aveugle. Et oui….

A suivre.